Le whistleblowing fait une entrée discrète dans le droit français.

Parce que la lutte contre la corruption est l’une des priorités du ministère des Finances, la loi Sapin 2 crée à cet effet une obligation de prévention contre les risques de corruption pesant sur certaines sociétés.

Face à cet arsenal dédié aux « lanceurs d’alerte », que peut prévoir l’entreprise ? Qui est véritablement concerné ? Comment élaborer un code de bonne conduite ? Que doit-il contenir exactement ? Comment faire face concrètement à une alerte ?

Nous vous proposons une matinée sur ce thème, le Mardi 30 mai 2017 de 9h à 12h30.

Merci de retourner le bulletin d’inscription ci-joint.

(Visited 20 times, 1 visits today)