La loi du 6 aout 2012, redéfinit le harcèlement sexuel et donne à ce délit une tout autre ampleur.
Déjà la sanction pénale est multipliée par deux puisqu’elle passe d’un an d’emprisonnement à deux ans et l’amende de 15.000 € à 30.000 €.
La nouvelle définition du harcèlement en devenant plus précise devient aussi beaucoup plus vaste, permettant ainsi de réprimer des faits jusqu’ici non-poursuivis.

Nous vous proposons un petit-déjeuner, le 11 octobre prochain, dans les locaux de Fidal, pour faire le point sur cette nouvelle législation :

  • En quoi la loi du 6 aout a transformé l’approche du harcèlement sexuel ?
  • Quels sont les comportements à risque ?
  • Comment sensibiliser les collaborateurs sur ces comportements ?
  • Que risque désormais l’employeur ?
  • Quelles incidences en droit du travail ?
  • Que faire lorsqu’un salarié se dit harcelé sexuellement ?
  • Comment former les managers à ce nouveau risque ?
  • Comment éviter que certains n’exploitent le filon de cette nouvelle législation ?

Pour vous inscrire, il vous suffit de répondre par email à cette adresse ou par fax à l’attention de Laure Renevier – 01 47 38 54 99.

Ci-joint, l’invitation à ce petit-déjeuner débat.

(Visited 85 times, 1 visits today)