Contrairement à une « idée reçue », un collaborateur peut témoigner en faveur de son employeur.

Même le témoignage du DRH qui a assuré l’entretien préalable d’un salarié licencié est recevable.

Alors qu’il représentait l’employeur !

La Cour de cassation rappelle qu’en matière prud’homale la preuve est libre, et que rien ne s’oppose à ce que le juge examine une attestation établie par un salarié ayant représenté l’employeur lors de l’entretien préalable (Cass.soc. 23 octobre 2013).

(Visited 66 times, 1 visits today)