Seule une exigence professionnelle essentielle et déterminante peut légitimer une interdiction du port de signes religieux qui doit figurer au règlement intérieur.

Un client ne peut donc pas exiger qu’une salariée ne porte pas de voile.

A défaut le licenciement de la salariée motivé par le port du voile est annulé en raison de son caractère discriminatoire (CA Versailles 18 avril 2019 sur retour de cassation)

Nous vous conseillons de mettre à jour, sans attendre,  votre règlement intérieur.

(Visited 34 times, 1 visits today)