Le conseil de prud’hommes de Grenoble rejette l’avis de la Cour de cassation sur le barème des licenciements abusifs.

Le Conseil en formation de départage estime que les 23.086,47 euros issus du barème sont insuffisants à indemniser le préjudice subi par la salariée licenciée.

Selon les juges « Au regard de l’ancienneté de Mme. X au sein de l’entreprise, soit 11 ans et 11 mois, de son âge (55 ans au jour du licenciement), de sa rémunération, de sa qualification et de son souhait affiché de monter dans la hiérarchie, projet totalement interrompu par ce licenciement, ainsi que de la perte pour la salariée de pouvoir bénéficier de l’allocation de fin de carrière, outre les circonstances mêmes de la rupture, le préjudice réel subi par le salarié licencié est supérieur à cette fourchette et correspond à la somme de 35.000 euros net. »

Les juges du fond résisteront- ils longtemps à la Cour de cassation ?

(Visited 15 times, 1 visits today)