L’employeur doit sécuriser les lieux de travail au regard des manifestations violentes annoncées, sans quoi il met ses salariés en danger et engage sa responsabilité.

Si vous avez des sites situés dans une zone à risques de manifestation, nous vous conseillons de ne pas exposer votre personnel au risque de violence annoncé par le gouvernement.

S’il n’est pas possible d’assurer la sécurité de vos salariés, vous pouvez décider de fermer le site et déposer une demande d’activité partielle en ce sens.

La DGEFP nous a confirmé ce matin, la prise en charge de ces demandes dans le cadre des menaces pesant sur ces manifestations.

Pour ce faire connectez-vous sur : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/apart/index.php/login

Pour le personnel itinérant ,vous devez leur permettre d’éviter les zones à risques (barrages ou zones de manifestations) soit en les contournant, soit en annulant les rendez-vous.

Vous avez tout intérêt à consulter, en urgence, les représentants  du personnel (CE ou  CSE) sur un projet de « plan de prévention » incluant des mesures comme la fermeture d’établissements et le recours au chômage partiel.

(Visited 29 times, 1 visits today)