Le Cercle des DRH est défavorable à la négociation d’accord collectif avec les syndicats majoritaires et y préfère la validation par le référendum d’un accord signé avec des syndicats minoritaires.
Pour certains thèmes, le Cercle des DRH approuve la possibilité de prévoir la négociation collective obligatoire au niveau du groupe, et non plus au niveau de l’entreprise.
Pour le Cercle des DRH, la négociation d’une pluri-annualisation du temps de travail sur 3 ans est inutile.
Enfin le Cercle des DRH estime que la CFDT est le syndicat qui signe le plus grand nombre d’accord d’entreprise.
Toutefois le Cercle des DRH relève qu’il est curieux de miser sur une modernisation du droit du travail par la négociation syndicale, alors que les syndicats sont de moins en moins représentatifs du personnel des entreprises. Le Cercle préférait la négociation d’accord collectif avec les élus du comité d’entreprise et plus avec les syndicats.

(Visited 209 times, 1 visits today)