Depuis le 18 décembre l’employeur peut, à son initiative ou à la demande du salarié, préciser les motifs énoncés dans la lettre de licenciement.

Le salarié a 15 jours suivant la notification du licenciement pour demander ces précisions.

L’employeur dispose de 15 jours pour y répondre et motiver le motif personnel ou économique.

A défaut pour le salarié d’avoir demandé cette précision, l’indemnité pour insuffisance de motivation sera de un mois de salaire.

Désormais la rédaction de la lettre est simplifiée, mais la motivation demeure exigée.

(Visited 39 times, 1 visits today)